Immobilier de luxe : l’élection présidentielle ralentit les transactions

Publié le 20/04/2017 par Abc-luxe
Partager sur les réseaux sociaux :

À quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle 2017, le marché français de l’immobilier de luxe subit l’inquiétude des investisseurs internationaux et des expatriés français, qui gèlent leurs décisions en attendant de connaître le résultat le 7 mai prochain.

« Sans prendre parti pour un quelconque candidat je constate que les investisseurs sont inquiets depuis trois mois par un possible Frexit (sortie de la France de l’Union européenne) et un abandon de l’euro, en cas d’une élection de Marine Le Pen », explique Laurent Demeure, président du réseau Coldwell Banker® France & Monaco.

Des inquiétudes qui s’intensifient depuis que les sondages présagent un second tour opposant Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon « dont le programme s’appuie sur une augmentation massive des impôts et des droits de succession avec un taux de prélèvement de 90% pour la tranche au-dessus de 400 000 euros de revenus », souligne Laurent Demeure.

« Les programmes de certains candidats sont en forte rupture avec les politiques menées ces dernières années. Pour les investisseurs internationaux il est évident que cela aura un impact direct sur la situation économique française et sur le marché immobilier en particulier ».

Un gel des décisions d’acquisition particulièrement regrettable, dans la mesure où le marché de l’immobilier de luxe et de prestige a connu un début d’année 2017 florissant, notamment grâce au référendum en faveur du Brexit au Royaume-Uni.

Articles complémentaires

Secteurs

Qui sommes-nous ? |  Annonceurs |  Partenaires |  Inscription à la Newsletter |  Contacts |  Informations légales |  © abc-luxe 2015