NYFW : Marc Jacobs célèbre le hip-hop dans les rues de l’Upper East Side

Publié le 17/02/2017 par Mathilda Panigada
Partager sur les réseaux sociaux :

Ce jeudi 16 février, la fashion week new-yorkaise s’est achevée avec le défilé du créateur Marc Jacobs, qui a livré un vibrant hommage à l’univers du hip-hop et de la street culture.

Alors que la semaine des défilés new-yorkaise a été marquée par la mobilisation et les appels à l’unité face à la politique de Donald Trump, le créateur Marc Jacobs a tenu pour sa part à célébrer la diversité et le brassage ethnique et culturel de la big apple en livrant un show-hommage à l’univers du hip-hop.

Pour ce faire, le designer avait investi la Park Avenue Armory, un ancien bâtiment militaire situé dans l’Upper East Side à New York. Entièrement vidée pour l’occasion, l’immense salle accueillait deux rangées de chaises longeant l’interminable catwalk et permettant de placer tous les convives en front row. Une fois leur (unique) passage effectué, les top ont terminé leur parcours à l’extérieur de l’édifice, avant de s’installer sur des chaises disposées sur le trottoir afin que invités puissent admirer les détails des looks présentés au sortir du défilé.

Côté collection, Marc Jacobs, qui dit s’être inspiré du documentaire Hip-Hop Evolution, n’a pas lésiné sur les références au mouvement culturel apparu dans les années 70. Grosses chaînes dorées, couvre-chefs démesurés, pattes d’éléphant, velours côtelé, larges vestes en denim doublées de peau retournée, lunettes de soleil oversize... Nous voilà comme propulsés dans un épisode de The Get Down.

Lire aussi : New York Fashion Week et Donald Trump : quand la mode se mobilise

Articles complémentaires

Secteurs

Qui sommes-nous ? |  Annonceurs |  Partenaires |  Inscription à la Newsletter |  Contacts |  Informations légales |  © abc-luxe 2015